Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une page pour se souvenir

- Les Terres Froides -

Calvados. Deux frères néo-nazis jugés pour le viol d'une fillette

Publié le 17 Mars 2017 par Une page pour se souvenir in Infos, Faits divers

Calvados. Deux frères néo-nazis jugés pour le viol d'une fillette

Information source (Normandie actu) :

Les suspects avaient été interpellés dix ans après les faits. Le 29 juin 2016, la cour d’appel de Caen (Calvados) a prononcé la mise en accusation de deux frères, pour avoir violé une jeune fille de 12 ans, à Vire, en 2004. Ces derniers seront convoqués, au printemps 2017, devant la Cour d’assises du Calvados.
 
D’abord condamnés pour un braquage
 
En juin 2014, deux frères, âgés de 34 et 45 ans, sont interpellés sur un parking, à La Bouëxière, près de Rennes. Originaires de Fougères (Ille-et-Vilaine), ils auraient tenté de braquer un routier, avec une arme factice, avait rapporté Ouest-France. Ce dernier les a mis en fuite. Finalement interpellés à leur domicile, ils avaient été placés en garde à vue, après que leurs empreintes ADN ont été relevées. Devant le tribunal de Rennes, ils avaient été condamnés à quatre (pour le plus âgé) et trois ans (pour le plus jeune) de prison ferme. Mais c’était sans compter le pouvoir des empreintes génétiques.
 
Ils enlèvent une fillette, à la sortie du collège
 
Selon les analyses, l’ADN du grand frère correspondait à celle d’un suspect, recherché pour le viol d’une fillette de douze ans, à Vire, précisent nos confrères. L’affaire remontait à 2004, et avait été classée sans suite en 2007. Les gendarmes du Calvados, chargés de l’enquête, se sont alors rendus à la prison de Vezin, où les deux frères étaient incarcérés. Ils auraient tout avoué, sur le trajet, précisant qu’ils revenaient d’un meeting d’un groupe d’extrême-droite. Ils auraient ensuite enlevé une fillette de douze ans, à la sortie du collège, dans le but de la violer.
 
Il voulait faire endosser son crime aux étrangers
 
Le plus jeune aurait conduit la voiture dans un bois, à Saint-Sever-Calvados, près de Vire. Pendant ce temps, l’aîné aurait violé la fillette sur la banquette arrière. Pendant l’agression, les deux suspects se seraient mutuellement appelés « par des prénoms à consonance maghrébine », pour laisser penser qu’ils étaient d’origine étrangère. Au cours de sa garde à vue, l’aîné aurait finalement avoué avoir abusé de la fillette, puis reconnu qu’il voulait faire endosser son crime aux étrangers. Il a été mis en examen pour viol et, son jeune frère, pour complicité de viol.
Commenter cet article