Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une page pour se souvenir

- Les Terres Froides -

Saint-Brieuc : Pris de folie en pleine rue

Publié le 1 Avril 2017 par Une page pour se souvenir in Bretagne, Faits divers

Saint-Brieuc : Pris de folie en pleine rue

Article source : Ouest France (Le lien et l'article sous le texte).

Le périple n’a duré que quelques minutes, jeudi après-midi à Saint-Brieuc mais les personnes qui ont croisé l’auteur ne vont pas oublier.
 
Il est 16 h 50 jeudi, rue Jean Nicolas, près du stade Hélène Boucher à Saint-Brieuc. Des témoins voient un homme, torse nu, frapper sur une voiture avec un pieu. Moins de dix minutes plus tard, le même homme, toujours torse nu et les mains en sang, se trouve boulevard Charner, à bonne distance du premier lieu. Que s’est-il passé pendant ces dix minutes ?
 
Il entre dans deux voitures en circulation
 
L’homme âgé de 21 ans commence par casser le pare-brise d’une voiture avec un manche de pioche, retrouvé un peu plus tard dans une cour. L’homme y habite et vient d’endommager son propre domicile. Plusieurs personnes appellent la police, mais le jeune homme énervé poursuit son chemin. Il croise un motard, veut emprunter sa moto. Le motard refuse mais le jeune homme monte quand même, cherche à la démarrer, en vain, projette l’engin au sol et s’enfuit en courant.
 
Aussitôt, c’est un automobiliste qu’il croise. Il saute sur le capot du véhicule, puis s’installe côté passager et demande au conducteur de l’emmener chez lui. C’est ainsi qu’il se retrouve très vite boulevard Charner, avant de sortir brutalement du véhicule et de héler un deuxième automobiliste. Le jeune homme cherche encore à rentrer dans la voiture en marche et, cette fois, veut prendre la place du conducteur, mais celui-ci résiste et enlève ses clés du contact.
 
C’est là qu’il est interpellé par la police, après avoir inquiété de nombreux témoins qui le décrivent dans un état second et incohérent. Persone n'a été blessé, hormis lui. Placé en garde à vue, il est immédiatement examiné par un médecin qui demande rapidement l’hospitalisation d’office du garçon.
Commenter cet article