Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Terres Froides

Une page pour se souvenir

Saint-Brieuc. En un mois, ils pillent 856 kg de cuivre sur le chantier

Publié le 6 Avril 2017 par Une page pour se souvenir in Bretagne, Infos

Saint-Brieuc. En un mois, ils pillent 856 kg de cuivre sur le chantier

C'est incroyable cette information ! Moi qui passe souvent par ce secteur en espérant voir le début de la déconstruction des dernières barres d'immeubles. J'ai déjà filmé et pris en photo la déconstruction de la première barre d'immeuble durant l'année 2016. J'ai justement pris ces photos hier mercredi ! En lisant l'article, je me demande si ce ne sont pas ces deux frères qui ont mis le feu à l'entrée des toilettes du Bois Boissel ? Car en y allant, j'ai bien vu que la façade à été incendié. C'est surprenant de lire concernant ces 856 kilos de cuivre ! 

Mes articles autour de la déconstruction :

Cité Waron (Mai 2016) : La Cité Waron. Début de la déconstruction

Cité Waron (Juin 2016) : Démolition d'un immeuble

Cité Waron (Juin 2016) : Démolition suite

Cité Waron (Juin 2016) : Démolition d'un 3ème immeuble

 

Saint-Brieuc. En un mois, ils pillent 856 kg de cuivre sur le chantier
Saint-Brieuc. En un mois, ils pillent 856 kg de cuivre sur le chantier
L'info sur la page Ouest France sur Facebook.

L'info sur la page Ouest France sur Facebook.

Information (Source : Ouest France Saint-Brieuc). Jeudi 06 avril 2017.

Deux frères de 24 et 27 ans ont été arrêtés dans la nuit de mardi à mercredi près du chantier de démolition des barres d’immeuble de la cité Waron à Saint-Brieuc. Ils tentaient de dérober du cuivre pour le revendre. Les vols duraient depuis plus d’un mois. Les 856 kg de cuivre dérobés ont une valeur de 2 400 €.
 
Avec la démolition de deux barres d’immeuble de Côtes-d’Armor Habitat, dans la cité Waron, les deux frères briochins avaient trouvé le filon. La nuit, durant plusieurs semaines, ils s’approchaient avec un chariot de supermarché. L’objectif ? Ramasser un maximum de cuivre pour le revendre.
 
Face à ces vols, l’organisme HLM avait décidé d’embaucher un gardien avec un chien pour surveiller le chantier la nuit. Mardi, ce vigile a permis de mettre fin aux agissements des deux voleurs. En pleine nuit, ils se sont approchés un peu trop près du grillage. Une lumière s’est allumé et alerté le gardien. Les deux garçons, âgés de 24 et 27 ans, ont aussitôt pris la poudre d’escampette en laissant leur chariot sur place.
 
Les policiers planquent pour les interpeller
 
La brigade anticriminalité, prévenue, a décidé de planquer. La ruse a payé. Vers 2 h 30, les deux frères sont venus récupérer leur bien. Les policiers les ont attrapés. En garde à vue, ils ont plus ou moins reconnu les vols. Les enquêteurs ont identifié un troisième larron, un mineur de 17 ans, qui a été interpellé ce jeudi matin.
 
Les pilleurs stockaient leur butin dans un box, dans le quartier des Villages. En un mois, ils ont pu en revendre une bonne partie à des sociétés de rachat de métal qui ont pignon sur rue. Ils se faisaient payer par chèque. Pour enlever les gaines et les plastiques autour des chutes de cuivre, ils avaient eu l’idée d’aller brûler le tout au bois Boissel.
 
Les deux frères, connus pour de nombreux larcins, ont été présentés au parquet de Saint-Brieuc ce jeudi après-midi. Un juge a décidé de les incarcérer à la maison d’arrêt de Saint-Brieuc avant un procès en comparution immédiate qui est prévu vendredi.
Commenter cet article