Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une page pour se souvenir

L'or et le record du monde sur 5.000m pour le Marocain Youssef Benibrahim

Publié le 17 Juillet 2017 par Une page pour se souvenir in Infos

Information source (TEL QUEL) :

A 33 ans, Youssef Benibrahim vient de décrocher le record du monde dans l'épreuve du 5.000m lors des championnats monde "World Para Athletics" qui se déroulent à Londres jusqu'au 23 juillet.
 
Le 16 juillet, Youssef Benibrahim a remporté la médaille d'or du 5.000m lors de la 8e édition des championnats World Para Athletics qui se déroulent à Londres. En 14m 20s 69', le Marocain s'est adjugé en prime le record du monde de sa discipline. Une nouvelle fierté pour le Royaume après la médaille d'or de Sanaa Benhama au 1.500m. Les deux athlètes malvoyants évoluent dans la catégorie T13 réservée aux sportifs à la visibilité réduite, mais pas aveugles.
 
Morocco's Youssef Benibrahim puts in a superhuman effort to claim a new WORLD RECORD of 14:20.69 #London2017 pic.twitter.com/xn44FcesBJ
 
— World Para Athletics (@ParaAthletics) 16 juillet 2017
 
"À l'origine, je voulais juste ramener une médaille"
 
Après une blessure au mois de mars, Youssef Benibrahim n'imaginait pas réussir une telle performance. "À l'origine, je voulais juste ramener une médaille, finalement j'ai ramené un record" s'étonne-t-il encore. "La préparation a été très difficile. Nous avons commencé les entraînements 3 mois avant la compétition", se souvient-il.
 
Fier de sa prouesse, l'athlète n'oublie pas de remercier son staff qui lui a donné "la force nécessaire pour réussir cet exploit". Une performance qui lui permet de se distinguer parmi les 14 athlètes qui représentent le Maroc lors de cette compétition.
 
Lire aussi : Najwa Awane : Une renaissance par le tennis
 
Si ces premiers pas en tant que coureur remontent à 2004, Youssef Benibrahim a toujours rêvé de courir sur les pistes. "Je voulais être athlète depuis mon plus jeune âge. À l'école, j'ai été repéré par un entraîneur qui m'a conseillé de me professionnaliser", se souvient-il.
 
Il a pu réaliser son rêve grâce notamment à des rencontres avec d'autres sportifs professionnels en handisport. Mais avant cela, il a fallu convaincre sa famille. "Au départ, mon père tentait de me dissuader. Mais ma mère m'a toujours encouragé, quitte à financer mes entraînements et mes déplacements", explique le recordman qui confie que son père a changé d'avis depuis sa première médaille d'argent décrochée en 2008 à Pékin lors des Jeux paralympiques.
 
Prochaine étape : le doublé
 
Dans un pays où les athlètes ne sont pas toujours rémunérés à leur juste valeur, devenir un athlète handisport réclame de nombreux efforts. "Nous ne bénéficions ni des centres de formation ni de l'encadrement de certains sportifs européens. La plupart des athlètes s’entraînent et se financent eux-mêmes", déplore Youssef Benibrahim. Pour autant,"ce n'est pas vraiment difficile de devenir athlète handisport au Maroc, mais il faut beaucoup s'entraîner", nuance-t-il.
 
Jamais découragé par l'effort, Youssef Benibrahim affiche un palmarès impressionnant. Après l'argent 5.000m lors des Jeux de Pékin, l'athlète remporte le bronze sur 1.500m aux championnats du monde en Nouvelle-Zélande en 2011. Deux ans plus tard, il décroche une nouvelle médaille d'argent lors des championnats du monde de marathon. Il lui manquait l'or, c'est désormais chose faite.
 
Prochaine étape pour l'athlète marocain : le 1.500m qu'il disputera le 19 juillet, date de son anniversaire. Pour une nouvelle médaille, voire un autre record? "Ce serait un beau cadeau d'anniversaire", confesse-t-il.
Commenter cet article