Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une page pour se souvenir

Le retour des clowns "tueurs"

Publié le 12 Octobre 2016 par Une page pour se souvenir in Le monde de l'étrange

Le retour des clowns "tueurs"

En regardant les informations, je viens de voir un sujet sur le retour des clowns sinistres qui effraient l'Angleterre.

Information (Source : Le Figaro) : Mercredi 12 octobre 2016.

Lien direct : Après l'Amérique, les clowns sinistres effraient l'Angleterre

À l'approche d'Halloween, les policiers britanniques reçoivent de plus en plus d'appels leur signalant la présence dans les rues de personnes déguisées en clowns effrayants et parfois armés.

Pour les autorités des deux côtés de l'Atlantique, la farce est allée trop loin. Depuis le mois d'août aux États-Unis, une série de clowns sinistres ont semé l'inquiétude dans une douzaine d'États, de la Californie au Minnesota en passant par New York. Les premiers signalements datent d'août dernier en Caroline du Sud quand des habitants assuraient que des hommes déguisés en clowns tentaient d'attirer des enfants dans les bois. Des informations démenties, mais vite relayées par les réseaux sociaux. Et ce qui n'était qu'une histoire isolée - et fausse - s'est mué en épidémie.

À travers le pays, des signalements en série de clowns rôdant près d'écoles ou d'entreprises, parfois armés et au volant de camionnettes, ont forcé les autorités à intervenir. Douze personnes ont déjà été arrêtées et le porte-parole de la Maison-Blanche, Josh Earnest, a assuré que la police prenait ces affaires aux sérieux. Le FBI et le département de la Sécurité ont été consultés sur la manière de réagir à cette menace potentielle. Même l'enseigne McDonald's a annoncé mardi que sa mascotte, le clown Ronald, allait limiter ses apparitions publiques dans les jours à venir afin de ne pas alimenter la paranoïa, selon la presse américaine.

Amende contre un jeune homme au Pays de Galles

Au Royaume-Uni, la police de Londres a annoncé mardi qu'elle enquêtait sur des dizaines d'incidents impliquant des clowns sinistres - ou «killer clowns» - qui pourchassaient des passants dans la rue, principalement de jeunes enfants. «Nous nous attendons à une recrudescence de ce type d'incidents à l'approche d'Halloween», a indiqué dans un communiqué Julian Bennett, commissaire de police londonien. À Caerphilly, dans le sud du pays de Galles, un jeune homme de 18 ans, a été le premier à se voir infliger une amende d'une centaine d'euros pour avoir effrayé des enfants devant une école de la ville. La police locale espère ainsi envoyer «un message fort à tous ceux qui souhaitaient alimenter cette psychose». Dans la ville de Newcastle, les forces de l'ordre ont demandé aux vendeurs de costumes de clowns de faire attention à qui ils les vendaient, selon le site du quotidien The Guardian.

«Le clown a toujours porté en lui cette dualité entre humour et horreur»

Ces affaires ne sont pas nouvelles: elles reviennent fréquemment en cette période d'Halloween. L'épidémie avait même gagné la France il y a deux ans quandplusieurs faux clowns agressifs avaient été arrêtés dans le Nord. «Le clown est une figure majeure de la culture populaire, expliquait à l'époque au Figaro Pascal Froissart, spécialiste de la rumeur. Le clown a toujours porté en lui cette dualité entre humour et horreur. Il nous fait rire par l'absurde, ce qui est proche de la folie, de l'irrationnel. C'est une figure inquiétante, qui appartient aussi bien à l'imagerie de l'enfance que des films d'horreur.»

Cette étrange épidémie, réelle ou imaginée, est en effet à rapprocher du phénomène de «coulrophobie», nom clinique donné par les psychologues à la phobie des clowns, qui a augmenté dans la foulée du roman de Stephen King publié en 1986 «Ça» - par la suite adapté en film - qui parle d'un clown malfaisant. L'écrivain a d'ailleurs appelé à arrêter «l'hystérie» sur Twitter: «La plupart d'entre eux sont gentils, ils amusent les petits et font rire les gens.»

Commenter cet article