Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une page pour se souvenir

Cinéma : The Servant

Publié le 9 Mars 2017 par Une page pour se souvenir in Cinéma

Cinéma : The Servant

J'ai ENFIN retrouvé le titre d'un film que je recherchais depuis de nombreuses années. Il s'agit de 'The Servant'. Un film anglais de 1963 réalisé par Joseph Losey. Ce film était l'unique film dont je n'arrivais pas à retrouver la moindre info ! J'avais juste en mémoire quelques scènes ! Et par persévérance, j'ai réussi à mettre la main dessus. Avec cette découverte, la porte de mes recherches se referme ! C'est vraiment la grande découverte de l'année ! Je compte faire l'achat du DVD dans les prochains jours. Je viens de voir qu'il est disponible sur Amazon ! - Vendredi 09 mars 2017. 

THE SERVANT. Un film américain de Joseph Losey. Date : 1963.
Avec : Dirk Bogarde, Sarah Miles, Harold Pinter, James Fox.

Histoire (Source : Allocine) : 

A Londres, Tony, un aristocrate jeune et brillant, vivant dans une luxueuse demeure du XVIIIè siècle, engage Hugo Barrett comme domestique. Ce dernier se révèle être un valet modèle, travailleur et intelligent. Mais Susan, la fiancée de Tony, n'apprécie pas le comportement de Barrett, lui trouvant quelque chose de malsain...

Source (Amazon) :

Variation sur le Mal métaphysique à l'œuvre dans nos inconscients et dans la société ou modernisation de la fable de Faust, The Servant est l'œuvre la plus emblématique du plus british des cinéastes américains, Joseph Losey. Sur un scénario brillant du dramaturge britannique Harold Pinter, – avec lequel il collaborera de nouveau pour deux films majeurs, Accident et Le Messager – Losey livre un véritable joyau. Noir. À la fois dialectique du maître et de l'esclave, variation sur la servilité entre un aristocrate et son valet aux relations homosexuelles latentes, The Servant restitue à la perfection l'univers pictural et thématique du réalisateur de Monsieur Klein : plans aux perspectives déformées, effets de miroir, contre-plongées inquiétantes, autant de figures de style qui représentent l'état psychologique des personnages et l'esthétique baroque chère à Losey. Sublimé par Douglas Slocombe à la photo et Richard McDonald au décor, qui oppose quelques extérieurs hivernaux à des intérieurs macabres et sombres, et dominé par une interprétation de haute volée de Dirk Bogarde et James Fox, The Servant assoit définitivement Joseph Losey à la place des plus grands. --Sylvain Lefort --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Cinéma : The Servant

James Fox

Sarah Miles

Dick Bogarde

Cinéma : The Servant
Cinéma : The Servant
Commenter cet article