Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une page pour se souvenir

Saint-Brieuc et Plérin. Le projet de fusion avance

Publié le 27 Mars 2017 par Une page pour se souvenir in Bretagne

Saint-Brieuc et Plérin. Le projet de fusion avance

Il y a un projet de fusion entre la ville de Saint-Brieuc et Plérin.

D'après les informations, un rapprochement pourrait avoir lieu au 1er janvier 2019. Il y a aussi un nouveau nom qui est cité lors de la fusion : Saint-Brieuc-Sur-Mer. 

Affaire à suivre..

Information (Source Ouest France). J'ai mis le lien de l'article ci-dessus.

Ce mardi soir, les conseils municipaux de Saint-Brieuc et Plérin aborderont, au même moment, le projet d’une commune nouvelle. Un rapprochement qui pourrait voir le jour au 1er janvier 2019.
 
Quel est le projet ?
 
Il est dans les cartons depuis des lustres et pourrait se concrétiser dans les années à venir. Saint-Brieuc et Plérin, respectivement première et troisième villes du département en termes de population, pourraient fusionner. Une commune nouvelle qui compterait alors environ 60 000 habitants.
 
Pourquoi cette envie ?
 
Avec 60 000 habitants, la nouvelle commune deviendrait la quatrième ville de Bretagne, et pourrait peser plus lourd entre les métropoles que sont Rennes et Brest.
 
Pour les élus, la fusion permettrait également de mutualiser les moyens, et d’envisager un développement plus harmonieux du territoire. Ils avancent également des intérêts communs : le port du Légué, des hôpitaux complémentaires, l’enseignement supérieur…
 
Où en est le dossier ?
 
Les choses avancent. Elles s’accélèrent même. En début d’année, Bruno Joncour et Ronan Kerdraon ont remis le dossier sur la table. Notamment le maire de Saint-Brieuc, le 10 janvier, à l’occasion de ses vœux.
 
Le lundi 13 mars, les deux conseils municipaux se sont réunis, chacun de leur côté, en séance plénière. Une séance réservée aux élus, à laquelle le public et la presse ne pouvaient assister.
 
Ce mardi 28 mars, à 18 h 30, deux conseils municipaux « classiques », à Saint-Brieuc et Plérin, sont prévus au même moment. À Saint-Brieuc, c’est le seul point à l’ordre du jour. Les élus devront décider s’ils donnent mandat au maire pour lancer des études préalables à la création d’une commune nouvelle. La même délibération est programmée à Plérin.
 
C’est pour quand ?
 
Ce mardi soir, les conseils municipaux de Saint-Brieuc et Plérin aborderont, au même moment, le projet d’une commune nouvelle. Un rapprochement qui pourrait voir le jour au 1er janvier 2019.
 
Quel est le projet ?
 
Il est dans les cartons depuis des lustres et pourrait se concrétiser dans les années à venir. Saint-Brieuc et Plérin, respectivement première et troisième villes du département en termes de population, pourraient fusionner. Une commune nouvelle qui compterait alors environ 60 000 habitants.
 
Le maire MoDem de Saint-Brieuc, Bruno Joncour, et son homologue socialiste de Plérin, Ronan Kerdraon, favorables à ce rapprochement, ont relancé le dossier, faisant fi des clivages politiques.
 
Pourquoi cette envie ?
 
Avec 60 000 habitants, la nouvelle commune deviendrait la quatrième ville de Bretagne, et pourrait peser plus lourd entre les métropoles que sont Rennes et Brest.
 
Pour les élus, la fusion permettrait également de mutualiser les moyens, et d’envisager un développement plus harmonieux du territoire. Ils avancent également des intérêts communs : le port du Légué, des hôpitaux complémentaires, l’enseignement supérieur…
 
Où en est le dossier ?
 
Les choses avancent. Elles s’accélèrent même. En début d’année, Bruno Joncour et Ronan Kerdraon ont remis le dossier sur la table. Notamment le maire de Saint-Brieuc, le 10 janvier, à l’occasion de ses vœux.
 
Le lundi 13 mars, les deux conseils municipaux se sont réunis, chacun de leur côté, en séance plénière. Une séance réservée aux élus, à laquelle le public et la presse ne pouvaient assister.
 
Ce mardi 28 mars, à 18 h 30, deux conseils municipaux « classiques », à Saint-Brieuc et Plérin, sont prévus au même moment. À Saint-Brieuc, c’est le seul point à l’ordre du jour. Les élus devront décider s’ils donnent mandat au maire pour lancer des études préalables à la création d’une commune nouvelle. La même délibération est programmée à Plérin.
 
C’est pour quand ?
 
Si les élus donnent leur feu vert mardi soir, les études seront officiellement lancées. Elles auront lieu pendant toute l’année 2017, « pour évaluer l’opportunité de cette démarche et d’en mesurer les impacts ».
 
Viendrait ensuite la concertation auprès de la population et des acteurs locaux (élus, agents communaux, entreprises, associations…) Reste à savoir quelle forme prendra cette concertation : réunions publiques ? Ateliers ? Pour le moment, l’idée d’un référendum n’est pas à l’ordre du jour.
 
C’est écrit noir sur blanc dans la délibération qui sera à l’ordre du jour demain : si tout va bien, ce rapprochement entre les deux communes « pourrait être officialisé le 1er janvier 2019 ».
 
Qui est pour ? Qui est contre ?
 
Dans les deux villes, les majorités appuient les maires dans leur projet. À Saint-Brieuc, la minorité de gauche est également favorable à ce rapprochement.
 
Pour le socialiste Didier Le Buhan, « la question de la fusion est une bonne question. Dans ce qui nous est présenté, il y a des intentions mais ce n’est pas très approfondi, c’est un début de quelque chose. Il faut faire un vrai diagnostic social, environnemental et économique des territoires et identifier les enjeux ».
 
De l’autre côté du Gouet, c’est beaucoup plus compliqué. Des élus, et une partie de la population, craignent de se faire « avaler » par la grande commune voisine. Et se demandent si cette fusion serait vraiment bénéfique à Plérin.
 
En février, une partie de l’opposition avait quitté la séance du conseil municipal. Elle déplorait d’être mise devant le fait accompli, et estimait que ce projet était, pour le maire, « la manifestation d’une ambition personnelle ». Réponse, alors, de Ronan Kerdraon : « On ne décrète pas son avenir, on le construit ».
Saint-Brieuc et Plérin. Le projet de fusion avance
Commenter cet article