Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une page pour se souvenir

Les réseaux de la haine

Publié le 11 Novembre 2017 par Une page pour se souvenir in Série & Télé, Infos

Les réseaux de la haine
Très présente sur les réseaux sociaux, la journaliste Rokhaya Diallo a été ciblée par un appel au viol publiquement lancé sur Twitter. Frappée par cette violence, elle décide de porter plainte et de partir à la rencontre de celles et ceux qui sont quotidiennement confrontés à la haine sur Internet.
 
Qu’il s’agisse de personnalités publiques comme Audrey Pulvar et Christine Boutin, ou d’anonymes harcelés par des centaines de messages, le documentaire tente de comprendre les leviers de la violence qui s’exprime parfois sur les réseaux sociaux. Cette enquête mène Rokhaya Diallo auprès d’associations de lutte contre les discriminations, de la Police mais aussi de défenseurs de la liberté d’expression pour répondre à une interrogation : Internet est-il un vecteur de haine ?

Information source : Wikipédia :
 
Les Réseaux de la haine est un documentaire, réalisé en 2014, par la militante associative Rokhaya Diallo et Mélanie Gallard, produit par la journaliste Mélissa Theuriau.
 
Rokhaya Diallo est victime en 2014 d’un appel au viol lancé sur Twitter par un anonyme. Elle comprend qu’elle n’est pas la seule à être une victime de la haine sur les réseaux sociaux. Avec ce film, elle cherche à comprendre le fonctionnement de ce phénomène. « L’anonymat autorise t-il tout ? Est-on aussi responsable de ses actes sur les réseaux sociaux que dans la vie quotidienne ? ». Rokhaya Diallo donne la parole à ceux qui ont vécu le harcèlement sur le Web, mais aussi à des sociologues et des spécialistes de l'Internet.
 
Rokhaya Diallo recueille les témoignages d’associations de lutte contre les discriminations, des forces de l'ordre mais aussi de défenseurs de la liberté d’expression. Des anonymes harcelés par des messages mais aussi des personnalités comme Audrey Pulvar et Christine Boutin témoignent et permettent de mieux comprendre les leviers de la violence qui s’exprime quelque fois sur les réseaux sociaux.
 
Le procès qui oppose Rokhaya Diallo à l’internaute qui l'a menacé et insulté sert de fil rouge à ce documentaire.
 
Ainsi Audrey Pulvar y explique son départ de Twitter
 
Pour la journaliste Marie-Hélène Soenen, journaliste chez Télérama : « Sans faire de grandes révélations, les réalisatrices font un très honnête tour de la question, pédagogique et bien illustré. ».
 

 

Commenter cet article